Mon compte

Top

Cholestérol et santé : le rôle des acides gras

Cholestérol et santé, quel lien ? Qu’est-ce que les acides gras ? Quels sont les différents acides gras et quel est leur rôle ? Les diététicien(ne)s Les Menus Services, enseigne spécialisée dans la livraison de repas pour personnes âgées, répondent à vos questions.

.

Cholestérol et santé : qu’est ce que le cholestérol ?

Le cholestérol est un lipide présent dans notre organisme. Notre foie en produit les 3 quarts. Le reste est apporté par notre alimentation.

Les fonctions du cholestérol et son incidence sur notre santé sont multiples. Il entre dans la composition de nos cellules, de la bile et même de certaines hormones. Cependant, en excès, il peut être néfaste pour la santé. Néanmoins, pas d’inquiétude, une alimentation variée et équilibrée permet d’allier cholestérol et santé.

On différencie également le HDL-Cholestérol du LDL-Cholestérol :

  • Le HDL-Cholestérol (Lipoprotéine de Haute Densité) : C’est une molécule mi-lipide mi-protéique qui transporte le cholestérol des tissus vers le foie où il sera dégradé pour être excrété dans la bile vers l’intestin.
    Ainsi, il permet de diminuer le taux de cholestérol dans le sang. On le nomme donc familièrement « Bon cholestérol ». Lors d’un bilan sanguin, son taux est considéré normal lorsqu’il est supérieur à 0,4 g / L de sang.
  • Le LDL-Cholestérol (Lipoprotéine de faible Densité) : C’est une molécule Lipoprotéique qui transporte le cholestérol et le dépose, notamment, sur la paroi des artères.
    En excès, l’accumulation de ce dépôt contribue à la formation de plaques graisseuses que l’on nomme « plaques d’athérome ». Leur développement progressif peut aller jusqu’au rétrécissement du vaisseau sanguin et gêner ainsi la circulation du sang.
    Lors d’un bilan sanguin, son taux est considéré comme normal jusqu’à 1,6 g / L de sang.

Une cholestérolémie (cholestérol total contenu dans le sang) importante associée à un rapport LDL/HDL trop élevée constitue un facteur de risque de la formation de plaques d’athéromes.

La majorité de ces plaques d’athéromes sont stables mais elles peuvent également s’ulcérer ou se rompre et entraîner des conséquences sur la santé cardiovasculaire. Cela peut se traduire par un infarctus du myocarde, un Accident Vasculaire Cérébral ou encore une phlébite.

On note une corrélation entre les acides gras saturés et l’élévation du taux de cholestérol dans l’organisme.

 

Le rôle des acides gras

On distingue 3 types d’acides gras : les acides gras saturés, trans et insaturés.

  • Les acides gras insaturés : ce sont les acides gras polyinsaturés (oméga 3 et 6) et monoinsaturés (oméga 9). Ils sont dit indispensables ou essentiels.

Les acides gras indispensables ne peuvent être synthétisés par l’organisme. Il est donc nécessaire de les apporter par le biais de notre alimentation. Ils servent aussi de précurseurs aux acides gras essentiels.

Les acides gras essentiels dérivent donc des acides gras indispensables. Ils ont différents rôles métaboliques essentiels notamment la croissance et le fonctionnement normal de l’organisme.

  • Les acides gras saturés favorisent l’augmentation de la synthèse de cholestérol. Ils sont dit « mauvais » lorsqu’ils sont consommés en excès. Cependant, ils trouvent leur place dans l’alimentation quand leur consommation est modérée et qu’ils sont accompagnés d’une activité physique régulière.
  • Les acides gras Trans s’obtiennent à partir d’une modification industrielle de la structure biochimique de l’acide gras. Cette transformation permet d’améliorer la texture d’un produit ou d’en augmenter la durée de conservation. Les acides gras Trans favorisent la synthèse de cholestérol et son dépôt sur les artères.

 

Tout savoir sur les acides gras :

 

tableau acides gras

Les conseils de nos diététiciennes

Les huiles végétales sont plus riches en Acides Gras Insaturés que le beurre ou la margarine qui sont davantage constitués d’Acides Gras Saturés. Ces huiles sont donc à privilégier et à varier afin d’optimiser les apports en  omégas-3, omégas-6 et oméags-9.

Afin de diminuer les apports en Acides Gras Saturés on peut également opter pour des cuissons sans matières grasses comme la cuisson au wok, en papillote, à la vapeur ou au grill. Une consommation raisonnable en pâtisseries, biscuits et viennoiseries, riche en Acides Gras Saturés et Acides Gras Trans est aussi à favoriser.

Les huiles et graisses végétales :

Huile de colza : riche en Acides Gras PolyInsaturés, pauvre en Acides Gras Saturés. Sa richesse en w3 en fait une excellente huile d’assaisonnement.

Huile d’olive : riche en Acides Gras MonoInsaturés. On l’aime en assaisonnement ou pour une cuisson basse température.

Huile de tournesol : huile équilibrée en Acides Gras PolyInsaturés et Acides Gras MonoInsaturés. On l’apprécie pour les cuissons à haute température.

Les graisses d’origine animale :

Beurre : Il contient peu d’Acides Gras PolyInsaturés et une forte teneur en Acides Gras Saturés et cholestérol. Sa teneur en vitamine A est un atout. Consommé cru, il entre dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée.

Jaune d’œuf et viande de bœuf : Ils contiennent une majorité d’Acides Gras Saturés et un taux élevé de cholestérol. A titre indicatif, un œuf d’environ 60 g contient environ 270mg de cholestérol. On les consomme raisonnablement. A noter qu’ils ont de nombreux autres atouts nutritionnels (fer, acides aminés essentiels…).

Saumon : Ce poisson gras est riche en w3, pauvre en cholestérol. Les poissons gras sont une excellente source d’acides gras essentiels, en particulier des omégas 3.

 

Cholestérol et santé, qu’en est-il pour les personnes âgées ?

Chez la personne âgée, le traitement contre le cholestérol doit être adapté et personnalisé.

En effet, bien que chacun doive rester vigilant sur son taux de cholestérol, celui-ci est particulièrement remis en cause chez la personne âgée.

Toutefois, un taux élevé de cholestérol n’est pas la principale priorité pour ce type de population, souvent fragile. La dénutrition est un enjeu majeur et la préoccupation première pour la personne âgée. Pour un bon équilibre entre cholestérol et santé,  on privilégie avant toute chose, le plaisir de manger avec des menus savoureux, variés et équilibrés. Ainsi, on favorise une prise de repas régulière et un apport alimentaire diversifié apportant chaque catégorie d’acide gras. Ceci favorisant un meilleur équilibre des taux de cholestérol tout en restant vigilant sur la problématique de dénutrition.

Les Menus Services sélectionne des produits de qualité afin de couvrir tous les besoins nutritionnels en privilégiant le goût et la qualité des aliments. Un large choix de plats permet également de satisfaire toutes les envies. Des diététicien(ne)s sont présents dans chaque agence pour personnaliser vos repas et vous conseiller dans la prise en charge de votre cholestérol.

Et si on profitait de la livraison de repas Les Menus Services pour une alimentation saine et équilibrée tout en se faisant plaisir au quotidien ?

.

Vous aimerez également :

Partager