Top

Face à la solitude et l’isolement lors du confinement : le numérique

Le 17 mars 2020, le gouvernement a annoncé un confinement général de la population afin d’endiguer la propagation du Covid-19 sur tout le territoire français. Les populations ont eu l’interdiction de circuler sauf motif impérieux et les personnes âgées se sont retrouvées complètement isolées de leurs proches qui ne pouvaient leur rendre visite, les laissant dans la solitude et l’isolement social. Dans ce contexte exceptionnel, les seniors ont alors commencé à utiliser davantage les outils numériques comme les tablettes et applications tels que Skype pour garder contact avec leurs proches.

 

Les effets du confinement sur les seniors

Aggravation du sentiment d’isolement chez les personnes âgées

Les seniors, considérés comme personnes vulnérables ont encore plus souffert du sentiment de solitude pendant le confinement, accentuant leur isolement social. Avant l’apparition du Covid-19, l’association Petits frères des Pauvres estimait que près d’un quart des personnes âgées de plus de 60 ans sont en situation d’exclusion numérique, autrement dit, qu’elles ont des difficultés à accéder à internet ou à maîtriser les outils numériques. Cette exclusion est un véritable handicap en période de confinement puisque les seules interactions possibles sont virtuelles, grâce aux biais d’appels vidéo par exemple.

 

Les conséquences dévastatrices sur la santé psychologique et physique

Dans cette société hyperconnectée, les personnes âgées sont mises à l’écart en raison de la difficulté d’utilisation des outils numériques, ce qui accroît le risque de tomber dans la solitude et l’isolement. Il s’agit d’un véritable fléau de la société, qui touche une part non négligeable des personnes de plus de 60 ans. Cela engendre des troubles du sommeil, de la dépression, une dégradation des fonctions cognitives et une fragilisation du bien-être global des seniors, pouvant conduire à un risque de décès prématuré.

Découvrez notre article dédié à la solitude des seniors : comment lutter contre l’isolement des personnes âgées ?

 

Les outils numériques utilisés par les seniors en période de confinement

isolement numérique

L’utilisation des tablettes numériques pour pallier la solitude

Puisque les échanges physiques sont interdits, les personnes âgées se sont tournées vers les nouvelles technologies afin de pallier l’impossibilité de voir leurs proches et ne pas rester isolées. Tout comme pour les smartphones pour seniors, il existe des tablettes dédiées spécialement aux personnes âgées dotées de paramètres simplifiés afin de correspondre de manière optimale aux besoins des seniors. Les tablettes de Ardoiz et de Mobiho Essentiel sont des modèles de tablette adaptés aux seniors dont l’accès à internet, aux mails et photos est facilité.

 

Les applications, outils indispensables pour la conservation du lien social

Afin de réduire le sentiment d’isolement, Skype a été une application très plébiscitée lors du confinement. C’est notamment sa simplicité et son ergonomie pour passer des appels vidéo avec les proches qui a convaincu. Gratuit et pouvant s’installer sur tablette, portable ou ordinateur, les personnes âgées peuvent facilement conserver du lien social en appelant par un simple clic leurs familles. Il existe de nombreuses autres applications d’appel vidéo comme WhatsApp ou Zoom, qui ont connu un succès grandissant auprès des seniors pendant le confinement.

 

Les seniors, centre d’intérêt des innovations numériques

Le boîtier connecté Sunday, créé en 2015 par une start-up bordelaise est un système de partage de photos directement installé sur la télévision. La personne âgée est munie d’un boîtier à brancher sur la télévision et d’une télécommande ergonomique dont un bouton en forme de cœur se trouve au milieu pour « aimer » les photos envoyées par les proches. Afin d’envoyer les photos, une application de partage doit être installée. Le boîtier connecté Sunday s’affirme comme une alternative ludique aux autres applications afin de garder du lien social avec nos séniors pendant le confinement.

Share