Newsletter

0 810 076 783 (N°vert)

Mon compte

Top

La dépression chez les personnes âgées

La dépression chez les personnes âgées est encore trop souvent sous-estimée. Elle se caractérise principalement par une perte de motivation, un sentiment de désespoir, une grande tristesse ou encore des troubles du sommeil et de l’alimentation.

C’est une maladie qui s’attaque à l’état psychologique. Elle peut survenir à n’importe quel moment dans la vie. Toutefois, les personnes âgées y sont souvent exposées malgré elles. Certains facteurs comme le décès d’un proche, la perte d’autonomieles troubles du sommeil ou l’isolement peuvent la déclencher. Les symptômes sont difficiles à repérer et souvent les seniors n’en ont même pas conscience. Ils ne les connaissent pas, refusent de les voir, ont peur ou honte d’en parler.

Pourtant, la dépression est une maladie que l’on peut soigner à condition de pouvoir la détecter et d’en parler.

On compte environ 3000 suicides par an chez les plus de 65 ans. On sait que 90% des tentatives de suicides chez les seniors sont liés à un état dépressif. En effet, après 60 ans on note une haute de près de 50% des risques de dépressions. Toutefois, seulement un cas sur deux serait diagnostiqué et un sur quatre traité. On estime que 12% des hommes et 20% des femmes de plus de 75 ans sont touchés.

 

Déprime ou Dépression ?

Tout d’abord, la dépression ne doit pas être confondue avec une simple période de déprime qui peut suivre un événement douloureux, avec une baisse de moral ou un manque de volonté. Il est tout à fait normal d’éprouver de la tristesse après la perte d’un proche par exemple, cependant si la déprime persiste longtemps après, il s’agit peut-être d’une dépression.

La dépression est en fait une maladie chronique, répondant à des critères diagnostiques bien précis.

 

Les Signes d’une dépression

On compte de nombreux signes qui peuvent indiquer une dépression parmi lesquels :

  • Fatigue excessive
  • Grande tristesse
  • Perte d’estime de soi
  • Manque d’intérêt pour les activités habituelles
  • Une vision pessimiste de la vie
  • Consommation excessive d’alcool ou d’autres substances (sédatifs…)
  • Troubles du sommeil
  • Perte d’appétit
  • Pensées suicidaires

Etc…

On peut parler de dépression lorsque plusieurs de ces critères sont remplis.

 

Causes de la dépression

Si la dépression est liée à de nombreux facteurs, on peut en identifier un certain nombre. En effet, l’isolement et la solitude (réduction du cercle social,  mobilité réduite), l’apparition de problèmes de santé, l’absence de but dans la vie, disparitions de proches, anxiétés liées à des difficultés financières  ainsi que certaines peurs (peur de la mort, dépendance, inquiétudes pour autrui) peuvent contribuer à l’apparition de cette pathologie.

 

Comment aider une personne âgée dépressive ?

Il vous faudra faire preuve de patience. Prenez le temps de l’écouter, soyez bienveillant, et donnez-lui l’opportunité d’exprimer ses sentiments, ses craintes et son mal être. Garder à l’esprit que la souffrance morale n’est pas une faiblesse personnelle, encouragez la et valoriser son quotidien.

N’hésitez pas à faire intervenir le médecin de famille qui pourra prendre le relais si vos tentatives n’aboutissent pas.

 

Les solutions

Si la dépression est prise en charge à temps, elle a de grande chance d’être soignée. On estime que 70% des personnes dépressives s’en sortent-en suivant le bon traitement.

On compte plusieurs solutions efficaces qui peuvent être adaptées à chaque personne et à l’intensité de sa maladie.

Tout d’abord, il y a la psychothérapie qui peut être mise en place seule pour les dépressions légères ou avec des médicaments antidépresseurs pour les pathologies plus sévères. L’objectif est de dénoué les problèmes grâce à l’écoute et à la compréhension des troubles psychologiques par un professionnel formé.

Les médicaments antidépresseurs permettent de réduire les symptômes de la dépression au bout de quelques semaines de traitement. Il est important de préciser que le traitement doit être continu, qu’il ne créé pas de dépendance physique et que la plupart des effets indésirables peuvent être palliés. Bien sûr, il faut se faire suivre par un médecin et ne pas arrêter le traitement brusquement.

La dépression n’est pas une maladie sans espoir, soyez attentif aux personnes autour de vous, aux signes d’alertes et adressez-vous au personnel médical pour vous aider.

Partager