Newsletter

0 810 076 783 (N°vert)

Mon compte

Top

Le diabète : l’essentiel

Les glucides ont pour objectif de fournir à l’organisme suffisamment d’énergie. C’est le carburant indispensable pour le fonctionnement de l’organisme. Le taux de sucre sanguin (glycémie) est régulé par l’insuline. C’est de cette insuline que dépend la survenue du diabète…

 

Qu’est-ce-que le diabète ?

L’insuline est une hormone produite par le pancréas et qui participe à la régulation du taux de glucose dans le sang.

Le diabète est dû à une carence ou à un défaut d’utilisation de l’insuline, ceci entraînant une augmentation du taux de sucre dans le sang.

Les cellules bêta du foie produisent et libèrent l’insuline. Une augmentation de la glycémie entraîne une libération d’insuline dans le sang, hormone hypoglycémiante.

 

Les différents types de diabète

 

Le diabète de type 1 ou Diabète Insulino-Dépendant

Il résulte d’un « dysfonctionnement du pancréas » : les cellules bêta disparaissent, détruites par l’organisme qui ne les reconnaît plus (maladie auto-immune). Il y a donc carence en insuline et le taux de glucose augmente donc en conséquence.

Le diabète de type 2 ou Diabète Non Insulino-Dépendant

C’est une maladie métabolique qui résulte d’un excès chronique de sucre dans le sang. C’est le diabète le plus fréquent. Il touche majoritairement les personnes âgées de plus de 40 ans et/ou en surpoids. Pour maintenir un taux de glucose constant dans le sang, l’organisme a besoin de plus d’insuline car il existe généralement une insulino-résistance.

On peut également trouver d’autres formes de diabètes comme le diabète gestationnel.

 

Causes et Dépistage

Le diabète résulte de facteurs génétiques et environnementaux.diabète et surpoids

Le poids de l’hérédité est important dans le cas du diabète de type 2. En effet, une personne dont un des parents est atteint de diabète a 40% de risque d’être atteint de la maladie. Il en a 70% lorsqu’il s’agit des deux parents !
Le surpoids, et particulièrement l’accumulation de gras dans l’abdomen, entraînerait une résistance à l’insuline. Cette dernière finirait par provoquer l’épuisement du pancréas (db type 2).

Un diabète est avéré lorsque la glycémie à jeûn est ≥ à 1.26g/l à 2 reprises ou ≥ à 2g/l à n’importe quel moment de la journée.

D’autres facteurs de risque favorisent l’apparition et le développement de certaines pathologies dont le diabète. Ils peuvent être divers : tabac, alcool, cholestérol, hypertension, sédentarité…

 

Symptômes et traitement

Une grande soif associée à une envie d’uriner très importante et très fréquente peuvent être symptomatiques  d’un diabète.

Une augmentation de l’appétit est également constatée et paradoxalement on observe une perte de poids.

Ces 4 symptômes sont particulièrement significatifs d’un diabète. D’autres désagréments comme des vomissements, une grande fatigue ou une cicatrisation plus lente peuvent aussi résulter de cette maladie.

.

Pour traiter le diabète de type 1, le personnel médical a recours à des injections ou à la mise en place d’une pompe à insuline.

On privilégie un traitement médicamenteux associé à un régime alimentaire approprié et à un mode de vie actif pour traiter le diabète de type 2.

Le diabète est une maladie chronique : aucun traitement ne permet de guérir définitivement. Toutefois ces mesures permettent d’éviter la survenue de complications.

Le traitement du diabète repose également sur l’adoption d’une bonne hygiène de vie et notamment d’une alimentation équilibrée et limitée en sucres simples (ou rapides).

 

Alimentation et diabète

alimentation et diabèteLes complications du diabète peuvent se traduire par une cécité, des atteintes des pieds pouvant conduire à des amputations, des infarctus et des accidents vasculaires cérébraux ou une insuffisance rénale. Il est important d’équilibrer son alimentation afin de régulariser les glycémies et d’éviter d’éventuelles complications.

Pour cela, il est nécessaire d’opter pour une répartition adéquate des aliments glucidiques (féculents et fruits) et de choisir des desserts et boissons sans sucres ajoutés. On évite le sucre brut ou les produits sucrés (confiture,  miel, sodas, sirops, boissons sucrées, confiseries, pâtisseries, biscuits, glaces, entremets…).

Chaque cas est particulier et un suivi régulier est nécessaire. Les diététiciennes-nutritionnistes ou médecins nutritionnistes accompagnent le diabétique dans la durée pour lui apprendre à adopter les bons gestes.

 

Chez Les Menus Services, des menus adaptés aux diabétiques sont disponibles et la présence d’un(e) diététicien(ne)-nutritionniste dans chaque agence permet d’assurer un suivi optimal.

En savoir plus

Partager