Newsletter

0 810 076 783 (N°vert)

Mon compte

Top

Dépistage et suivi de la dénutrition – Une application révolutionnaire

La dénutrition touche 2 millions de personnes en France ! Les personnes âgées sont essentiellement concernées. Toutefois, la dénutrition peut également apparaître chez des personnes souffrant déjà d’une autre pathologie (ex : cancer).

Elle survient, en effet, lorsque les apports nutritionnels ne sont pas suffisants pour satisfaire les besoins de la personne. Il est donc essentiel d’assurer un suivi de la dénutrition chez les personnes à risque.

.

Méthodes de dépistage de la dénutrition

Diverses méthodes sont utilisées pour évaluer l’état nutritionnel des personnes.

Une analyse de l’IMC (Indice de Masse Corporelle) et d’une éventuelle perte de poids donne déjà une première estimation de l’état du patient :

Un IMC inférieur ou égal à 18,5

et/ou

une perte de poids de 2% du poids total initial du patient constatée en une semaine ou 5% en 1 mois ou 10% en 6 mois,

sont des signes énonciateurs d’un état de dénutrition.

Le questionnaire M.N.A (Mini Nutritionnal Assessment) permet d’aller plus loin dans les conclusions. Ce questionnaire comprend 6 questions permettant de dépister la dénutrition puis 12 autres questions permettent d’évaluer de manière approfondie l’état nutritionnel.

Lors de la phase de dépistage, le M.N.A s’intéresse à la perte d’appétit, à une éventuelle perte de poids récente, à la motricité du patient mais aussi à son IMC. Il interroge sur d’éventuels problèmes neuropsychologiques et si le patient a contracté une maladie aigüe ou fait face à un stress psychologique lors des 3 derniers mois.

Enfin, le N.R.I (Nutritionnal Risk Index) ou Index de Buzby consiste en une méthode de calcul regroupant l’albuminémie (taux de la protéine albumine dans le sang) et les valeurs de poids citées ci-dessus.

Selon le résultat, le personnel soignant peut établir la gravité de l’état de dénutrition : modérée, sévère ou absente.

.

suivi de la dénutrition

Les valeurs normales de l’IMC sont plus hautes que chez le sujet non âgé

.

.

« Poids + », une application révolutionnaire dans le domaine de la dénutrition

En cas de dénutrition, l’enrichissement protéique et énergétique de l’alimentation est recommandé.

Pour aider les patients à domicile à enrichir leurs repas de manière autonome et efficace, la SNEP (Société Francophone de Nutrition Clinique et Métabolisme) a développé une application : « Poids + ».

.

Son fonctionnement ?

  • Proposer une liste d’aliments sélectionnables afin de comptabiliser la quantité de protéines et d’énergie d’une recette ou d’un repas.
  • Un objectif à atteindre, dépendant des recommandations nutritionnelles de l’HAS (Haute Autorité de Santé), est proposé.
  • Enfin, des notifications rappellent au patient de penser à enrichir son repas et à se peser. Le suivi de poids hebdomadaire de l’utilisateur permet d’appréhender son état nutritionnel.
  • Cette application gratuite propose aussi de transmettre les suivis au médecin ou diététicien du patient.

Les diététiciennes Les Menus Services recommandent donc « Poids+ » l’application qui aide à enrichir l’alimentation !

.

.

Vous aimerez aussi :

Partager