Newsletter

0 810 076 783 (N°vert)

Mon compte

Top

Les dessous du Régime sans Sel

Nous consommons malheureusement trop de sel, et cela se répercute directement sur notre organisme. Les régimes sans sel souvent plébiscités ne sont pourtant pas à prendre à la légère.
Où trouver l’équilibre ?

1) Le SEL

Le Sel est composé de Chlorure de sodium (NaCl).
Il est principalement récolté dans des mines, ou par évaporation de l’eau de mer, comme dans les célèbres marais salants.
Depuis très longtemps il est utilisé comme moyen de conservation, notamment pour la viande. C’est aussi un fantastique exhausteur de goût, il permet de faire ressortir les saveurs d’un plat, alors même qu’il était insipide. Il est ainsi largement (sur)exploité par les industriels de l’agro-alimentaires pour rendre leurs produits plus attractifs et goûteux.

Concernant l’alimentation, on distingue deux sources :

Le sel dit « visible » que l’on ajoute en cuisinant ou à table et celui dit « caché ». Il est présent naturellement dans tous les produits ou ajouté lors de leur fabrication.

 

2) Nos Besoins en Sel

Le sel souvent décrié est pourtant vital au bon fonctionnement du corps entier. Il participe à l’équilibre hydrique global, c’est à dire à la bonne répartition de l’eau dans le corps et à réguler la pression et le volume sanguin. Il est aussi nécessaire au fonctionnement des muscles (comme le cœur par exemple) et à la transmission des messages nerveux vers le cerveaux. Il participe à de nombreuses fonctions vitales.

La dose idéale de sel pour maintenir notre équilibre serait entre 5g et 8g par jour selon la corpulence, le sexe et l’âge.
En moyenne, la consommation en France est de 8g à 10g par jour.

 

3) Régime sans sel

Suite aux écarts des produits de l’industrie agro-alimentaire, de nombreuses personnes se retrouvent exposées à des doses de sel trop importantes pour leur organisme. Pour avoir un ordre d’idée, 75% des apports en sel sont « cachés » et viennent des plats transformés contre 25%  de sels « visibles » ajoutés directement par le consommateur.
En plus d’être un puissant exhausteur de goût, le sel permet de retenir une plus grande quantité d’eau dans les produits industriels et ainsi d’augmenter le poids global à moindre coût.

La comparaison entre un hachis-parmentier maison (350mg de sel / 100g) et un industriel (770mg  de sel / 100g) est du simple au double.

 

Risque du sel

4) Risques

La surconsommation de sel est un facteur aggravant des risques de nombreuses pathologies tel que les cancers, diabète, ostéoporose, hypertension, maladies cardiovasculaires, insuffisance rénale. Il a aussi une grande influence sur l’obésité et le surpoids.

En France, plus de 12 millions de personnes sont traités pour l’hypertension, soit prêt d’un adulte sur quatre. Et l’abus de sel serait responsable de 25000 décès par an et 75000 accidents cardiovasculaires.

 

5) Conseils

Il ne faut pas se priver de sel, mais moduler son alimentation. Veiller à consommer avec modération les plats préparés et les aliments très riches comme le pain, la charcuterie, ou le fromage… Comparez les étiquettes sur les emballages, et choisissez les produits moins salés.

On compte environ 1g de sel dans une tranche de jambon (60g), une portion de fromage (30g), une poignée de chips, etc…

Le régime sans-sel ne s’improvise pas et doit être accompagné médicalement par un médecin. Il nécessite une prescription médicale.
On notre trois types de régimes :
Stricte (sans-sel ajouté), modéré (4-6g de sel) et normal (6-8g)

Il existe quelques substituts tel que le Sel de Céléri, le Sel de Potassium (ou bouillet) ou des épices, herbes aromatiques et huiles aromatisées pour relever le goût des plats sans ajouter de « sel ».

Par exemple, pour la cuisson des viandes et des légumes, remplacez le sel par des mélanges d’aromates variés, ou du citron.

 

Les Menus Services propose des menus équilibrés et adaptés aux régimes particuliers et vous accompagne dans votre réduction de sel. N’hésitez pas à contacter l’agence la plus proche de chez vous pour de plus amples renseignements. Trouver l’agence la plus proche de chez moi

Partager